Acheter son vin en primeur, pour quoi faire ?

Photo raisin achat en primeur

L’achat en primeur est une solution vieille d’il y a plus de 2 siècles, qui a été mise en place par les vignobles bordelais. Initialement réservés aux professionnels, les primeurs sont depuis une trentaine d’années environ accessibles également aux particuliers.

Un concept intéressant:

Le concept de l’achat en primeur est très simple, il consiste à acquérir un vin qui n’est pas encore mis en bouteille et que l’on ne pourra recevoir physiquement que 2 années plus tard.

En effet, de très nombreux Grands Crus de Bordeaux ainsi que quelques autres domaines de différentes régions mettent en vente une partie de leurs vins, provenant de raisins tout juste vendangés. Ce sont des vins en cours d’élevage qui n’ont pas encore été mis en fûts donc qui n’ont pas révélé leurs caractères définitifs.

 Photo verres de vins avec grappe de raisin.

Mais alors quel est l’intérêt d’acheter en primeur ?

Premièrement, pour les châteaux, l’achat en primeur permet d’encaisser de l’argent avant de livrer le produit et donc de ce fait, d’avoir une trésorerie positive.

Deuxièmement, pour les acheteurs, ce concept offre la possibilité d’effectuer de très bonnes affaires en achetant des vins 10 à 40% moins cher que leur prix de vente final, ce qui leur permet d’acquérir des grands crus qu’ils ne pourraient acheter à prix fort.

Autre avantage, cela offre la certitude à l’acquéreur de  réserver et donc recevoir des vins qui peuvent devenir rares rapidement en cas de millésime exceptionnel.

 

Cependant qui dit avantage dit inconvénient.

L’achat en primeur n’est pas une science exacte, cela encourt quelques risques.

Il faut tout d’abord avoir l’audace d’acheter un vin qui n’est pas « fini » et qui sera livré deux ans après son achat et ceci sans l’avoir même goûté.

De plus, on a déjà vu dans l’histoire des primeurs, des professionnels et particuliers réalisant des moins values car le millésime précommandé s’est révélé être médiocre et donc vendu à un prix final inférieur à son prix primeur.

 

En d’autres termes, les primeurs à l’image de la Bourse sont un marché de spéculation, où l’on anticipe l’augmentation ou la diminution du prix des vins, dans l’espoir soit de se constituer une bonne cave à moindres frais, soit d’effectuer des plus-values en se portant acquéreur de vins que l’on revendra lorsque les prix auront augmenté.

Mais pas de panique, pour ne pas vous tromper dans votre choix, des journalistes spécialisés effectuent des dégustions lors de la traditionnelle semaine des primeurs qui a lieu le 8 Avril à  Bordeaux, et partagent leurs opinions et notations sur les millésimes proposés aux primeurs. L’achat en primeur commence à la mi-Avril et dure environ un mois.

Attention tout de même, un élément est à prendre en compte, les prix proposés sont hors taxes et la TVA sera à payer lors de la réception des bouteilles car en deux ans son taux est susceptible d’être modifié.

Retrouvez nos vins Primeurs sur le site de Wineandco.com.

2 thoughts on “Acheter son vin en primeur, pour quoi faire ?”

  1. Pingback: Vins bio, agriculture raisonnée, biodynamie … On vous éclaire ! | Blog Wineandco

  2. Pingback: Primeurs 2014 à Bordeaux : le bilan de Wineandco | Blog Wineandco

Laisser un commentaire