Vendanges 2017 : la plus petite récolte depuis 1945

Grêle, gel, sécheresse … Les vignerons français n’ont pas été épargnés par les aléas météorologiques cette année. La qualité du raisin est au rendez-vous mais c’est du côté des volumes que les choses se gâtent.

© Vendanges 2017 au Château Thuerry, Provence
© Vendanges 2017 au Château Thuerry, Provence

Les pertes sur l’ensemble du vignoble français approcheraient les 20% mais certaines régions sont bien plus touchées :

PRÉVISIONS du ministère de l’agriculture au 21 août :

Jura : -44%

Bordelais : -41%

Charentes : – 35%

Alsace : -17%

Languedoc-Roussillon : – 12%

Champagne : – 9%

Sud-Est (Provence-Rhône) : – 8%

Val de Loire : – 7%

Sud-Ouest : -2%

Bourgogne-Beaujolais : + 7 %

La bonne nouvelle (Si, si, c’est possible) tient dans la qualité du début des vendanges. Les vignerons retrouvent le sourire en constatant un belle concentration des blancs comme des rouges. Le millésime 2017 s’annonce donc aussi rare que remarquable !

On croise juste les doigts pour que la pluie ne s’invite pas dans le mois de septembre. En effet, des averses dans les vignes à la période des vendanges pourraient gorger le raisin de jus, ce qui atténuerait la qualité de la récolte.

Laisser un commentaire